Accueil

C’est l’histoire d’un chien

vous le retrouverez dans 4 galeries thématiques

Quelques autres animaux l’accompagnent, ils sont dans la rubrique Animaux de tous poils, peaux et plumes.

« Le chien Carazzien n’est jamais à l’arrêt et n’en finit pas de dérouler le fil de ses histoires sans paroles. D’un mouvement de patte habile, d’une acrobatie, d’un museau jongleur, d’un œil espiègle, il nous raconte sa vie agitée, parfois perturbée par les taquineries d’une souris effrontée ou d’un petit ami de son espèce; il nous amuse, il nous distrait par ses fantaisies. Quand il ne joue pas, il se pose un peu en philosophe et prend le vent, en doux rêveur. Monsieur se pique aussi d’être artiste, à l’image de sa créatrice, et c’est un touche-à-tout qui nous propose de partir avec lui dans un joyeux voyage de toutes les façons : à dos d’éléphant, ou bien un bateau sur la tête, sur un pinceau, un livre ou encore une plume. Mais le chien Carazzien n’est pas qu’un gai luron qui égaie notre vie de ses facéties. Le petit bonhomme aux multiples aventures est un monstre de tendresse et dégage une folle émotion par ses postures familières aux parents d’animaux à quatre pattes, aux détails si bien façonnés: de gros coussinets pour nous suivre n’importe où, une oreille levée pour nous écouter, un bon dos, un beau ventre pour recevoir nos caresses et surtout des yeux aux expressions si mobiles, si parlantes. Le chien Carazzien a le coeur dans les yeux, il a l’amour réciproque de la créature et de la créatrice dans le regard et donne envie de lui sourire, de le prendre contre son coeur. L’envie de continuer avec lui l’histoire qu’il a commencé à nous raconter et de l’adopter pour la vie. Qu’il vienne nous regarder de ses yeux tour à tour rieurs, interrogateurs, attentifs, apeurés, tendres, amoureux…on saura rire avec lui, répondre à ses questions, le rassurer, le protéger, l’aimer, l’adorer et tout partager avec lui. Carazzo a l’art de faire parler le chien car elle sait qu’il nous parle, de tout son corps, et elle sait traduire tous les sentiments qu’il nous transmet. C’est le cœur du chien qu’elle modèle dans la terre. 

Un cœur à prendre. Texte de Karine Langlois, auteur 

Chaque sculpture est unique / Each sculpture is unique

Modelage en terre à grès ou faïence chamottée. 1ère cuisson électrique à 1000°C, 2nde cuisson au gaz, selon la technique du raku, de 900 à 960 °C. Certaines pièces peuvent subir plusieurs cuissons raku, selon le résultat souhaité de l’émail. J’utilise de l’émail et des engobes vitreux (terre mélangée à de l’émail ) et j’expérimente / Clay modeling (Baillet clay, Fuji clay and Norman sandstone) 1st electric firing at 1000 ° C 2nd gas firing, using the raku technique, from 900 to 960 ° C Some pieces can undergo multiple raku fires, depending on the desired result of the enamel. I use enamel and vitreous engobes (earth mixed with enamel) and i experiment…

Le raku est une technique de cuisson dite rapide, d’origine japonaise. On traduit ce mot par « spontanéité et joie ». C’est une longue tradition dans la céramique japonaise et la cérémonie du thé, liée au wabi sabi, concept esthétique «  accepter l’imperfection et l’instant ». En occident, cette technique est surtout utilisée à des fins d’expressions artistiques. C’est une cuisson au gaz, suivie d’un refroidissement rapide par enfumage dans la sciure ( ou herbes sèches ). L’émail craquèle du fait du choc thermique et la fumée produite par l’enfumage colore les craquelures en noir. / Raku is technique of Japanese origin. We translate this word by “spontaneity and joy”. It is a long tradition in Japanese ceramics and the tea ceremony, linked to wabi sabi, an aesthetic concept of « accepting imperfection and the moment » . In the West, this technique is mainly used for artistic expression. This is gas firing, followed by rapid cooling by smoking in sawdust (or dry grass). The glaze cracks from thermal shock and the smoke colors the cracks black.

Le « horse hair raku« : La terre cuite est nue ( sans émail ), préalablement polie avec un galet durant le façonnage, l’enfumage est partiel, par dépôt de crins de cheval sur la pièce brûlante. C’est ce qui crée les motifs allant du gris au noir. / The terracotta is without glaze, previously polished with a pebble during shaping, the smoking is partial, by depositing horsehair on the hot piece. This is what creates the patterns ranging from gray to black.

Le raku nu / naked raku: La terre cuite, préalablement polie avec un galet durant le façonnage, est recouverte d’un engobe et d’un émail, chauffée à 900 °c puis enfumée. Lors du refroidissement, l’émail s’écaille ( comme une coquille d’œuf) laissant sur la terre nue les dessins des craquelures révélées par la fumée lors de l’enfumage./ The terracotta, previously polished with a pebble during shaping, is covered with a slip and glaze, heated to 900 ° C and then smoked. On cooling, the glaze flakes off (like an eggshell) leaving on the bare earth the designs of cracks revealed by the smoke.

Dans l’atelier
Ecaillage raku nu
Enfumage

Il était une fois…texte de Gérard BOUTET, écrivain

Il était une fois…non, excusez-moi, je reprends.

Il est aujourd’hui un monde merveilleux dans lequel Lewis Carroll ne dédaignerait pas accompagner sa fraîche Alice. Ce monde enchanté s’épanouit au cœur du Pays Vendômois, dans le secret de la roche troglodytique. Se tient là l’univers rêvé des conteurs, le théâtre idéal des fabulistes. Une ribambelle d’animaux colorés, toute pétrie de tendresse et de joyeuseté. Ainsi naissent des êtres aussi immobiles que remuants, rivalisant de sagesse et d’espiéglerie, mais toujours pétillants de complicité amusée et de bonheur malicieux. Il y a un brin de magie dans cela, évidemment. Un brin de magie et beaucoup de talent. Animer l’argile inerte requiert un savoir d’alchimiste. La souriante Carazzo prolonge le prodige : en insufflant de la vie à une poignée de terre, elle touche au grand – œuvre de la Création.

Gérard BOUTET, le 19 septembre 2021